Les aléas de l’auto-édition et de l’hébergement d’un web-comics…

Le site a été hors ligne pendant plus de 48hrs suite à un incident avec notre hébergement mais nous voilà de retour! Évidemment, c’est compliqué d’avancer sur le dessin / encrage / coloriage / lettrage tout en gérant ce genre de situation mais la prochaine planche sera en ligne dans les temps dès vendredi prochain 😉

Parce que l’auto-édition d’un webcomics, c’est aussi gérer tout l’aspect technique d’un site adapté à la publication de ce format en ligne.

Pour les curieux, voilà les outils que nous utilisons

WordPress

La version auto-hébergée (.org, pas .com) qui nous laisse la liberté de gérer et configurer notre site intégralement jusque dans les moindres lignes de code.

ComicPress

Le thème ComicPress, développé par Philip M. Hofer présente de nombreuses fonctionnalités permettant l’affichage d’un webcomics (notamment, l’affichage de la dernière page sur la page d’accueil avec la navigation par page et chapitre).

Comic Easel

L’extension qui vient compléter le thème ComicPress, agrémentant l’interface de gestion de WordPress de tous les outils nécessaires pour la publication de notre webcomics (gestion des séries, chapitres, pages, personnages, lieux…). Cette extension a été développée par la même personne que le thème ComicPress : ces deux éléments fonctionnent donc parfaitement ensembles.

Un hébergement et un nom de domaine

Évidemment, pour utiliser tout ces outils, il nous faut un serveur pour héberger les différents fichiers et modules qui constituent notre site ainsi qu’un nom de domaine EnemyEngaged.space pour vous permettre de le visiter !

Une fois tout cela en place, nous avons utilisé les compétences de bidouilleur graphiste de Das pour configurer et personnaliser le site afin qu’il soit tel que vous pouvez le consulter aujourd’hui. Il y a donc eu tout un travail et investissement (tant en temps que financier) en amont de la publication en ligne que vous pouvez lire aujourd’hui.

Évidemment, tout cela va aussi de paire avec tout l’aspect communication tant ici que sur les réseaux sociaux que Ratatarse a sû mettre en place et maintenir (parce que c’est bien d’avoir un beau site et un webcomics, mais il faut en faire la promotion si l’on veut que vous soyez nombreux à le lire – merci à tous nos lecteurs, au passage 😉 ).

Aller, c’est l’heure, tout est en place, on se remet au boulot!