Comme vous avez pu le constater, il nous est difficile de maintenir le rythme de parution originalement prévu.

En effet, bien qu’il y ai déjà 4 épisodes complètement écrits (soit 50% à 66% de l’histoire complète, suivant que la série fera 6 ou 8 épisodes, secret bien gardé par Ratarase 😉 ), il faut encore le temps de réaliser chaque planche (ou page).

Pour info, une fois le scénario de chaque épisode en main, Das fait un premier découpage, puis les miniatures de chaque planche pour planifier la longueur de l’épisode, préparer la mise en page et s’assurer que tout est bien clair entre lui et Ratatarse (ce qui permet à Ratatarse de préciser les éléments sur lesquels il veut insister visuellement dans la BD si Das ne l’a pas fait intuitivement).

Ensuite, vient la phase de documentation. Cette histoire se basant sur les maquettes et jouets customs de Ratatarse, les deux auteurs jouent donc avec ses jouets afin de faire des photos, croquis… En plus de cela, Das fait des recherches de références pour tout élément dont il aura besoin pour la création d’une planche (décors, véhicules, effets atmosphériques…)

Suite à cela, Das fait un croquis préparatoire avec sa tablette graphique. Sur ordinateur, cela permet plus simplement de faire des retouches, modifier des éléments (changement d’échelle, déplacements…) jusqu’à avoir une version propre et assez proche du dessin définitif.

Le croquis préparatoire est imprimé (avec une trop petite imprimante) et à l’aide d’une table lumineuse, le dessin est reporté sur un papier spécial comics (11×17″) où il sera finalisé avec tous les détails.

Après, vient l’encrage au pinceau et encre de chine, ainsi que l’ajout de nuances de gris afin de créer des volumes sur les planches en noir et blanc.

Finalement, le dessin en noir et blanc (et gris) est scanné (avec un trop petit scanner) avant d’être nettoyé et d’être mis en couleur (détourage de chaque éléments et application de couleurs, ajout d’ombres et lumières, création de textures, d’atmosphères). Y sont ensuite ajoutés les textes en français, anglais et espagnol pour permettre à l’audience la plus large de profiter de cette aventure!

Enfin, votre planche est prête à être publiée et lue !

Si les premières étapes sont faites en amont et souvent d’un coup pour chacune (écriture du scénario, découpage, création des miniatures, croquis/photographie des jouets), tout le reste est fait au fur et à mesure pour chaque planche (documentation, croquis, dessin, encrage, couleur et lettrage) et ces dernières demandent environ 30 heures par planches…

Vous imaginez donc bien dans ces conditions et avec un travail à temps plein qui paye les factures à côté, qu’il ne nous est donc pas toujours possible de tenir le rythme originalement envisagé et de produire gracieusement votre dose d’Enemy Engaged.

Mais nous faisons au mieux et dès que nous le pouvons alors continuer à nous suivre, commenter, partager et profiter !